Clicky

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/02/2016

Moi, Louis, enfant de la mine: Courrières 1906

Moi, Louis, enfant de la mine - Courrières 1906,mineurs,catastrophe de courrières,france,thierry binisti,2007Réalisation: Thierry Binisti

Année de sortie: 2007

Pays: France

Durée: 1 h 29

Louis Cachoux, 11 ans, fils de mineur et brillant élève, quitte l'école - qui, selon son père, "ne sert qu'à devenir porion" et trahir sa classe - pour aller travailler. Un jour, alors qu'il effectue une livraison de charbon à domicile, il fait la connaissance de Charles, le fils de l'ingénieur de la mine promis à un bel avenir, avec qui il se lie d'amitié. Celle-ci est de suite mise à rude épreuve car les deux enfants ne sont pas du même monde.

Embauché à la mine, Louis effectue sa première descente dans le puits, celle qui "fait de lui un homme". Le même jour un peu plus tard, une violente explosion retentit au fond de la mine ....

Ce téléfilm est une reconstitution de la catastrophe de Courrières (Pas-de-Calais, France) qui eut lieu le 10 mars 1906 et dans laquelle périrent 1100 mineurs.

 

La bande-annonce:

 

Une bande dessinée  relatant l'épisode:

"Sang noir: la catastrophe de Courrières"

par Jean-Luc Loyer

 Jean-Luc Loyer,Sang noir,la catastrophe de Courrières,2013, éditions Futuropolis, 127 pages,mineurs,catastrophe de courrières,france,thierry binisti,2007

(2013, éditions Futuropolis, 127 pages)

02/11/2015

Misère au Borinage

Misère au Borinage,la grande dépression,mineurs,syndicalisme,grève,grève générale,répression,expulsion,résistance,solidarité,belgique,documentaire, joris ivens,henri storck,1933Réalisation: Joris Ivens, Henri Storck

Année de sortie: 1933

Pays: Belgique

Durée: 27 minutes

Voici la version restaurée et sonorisée de Misère au Borinage qui, mêlant des séquences avec des acteurs aux images documentaires, montre les dures conditions de travail et de vie des mineurs belges lors de la Grande Dépression et légitime leur lutte. Leur grève, initiée en juin 1932, deviendra générale en juillet de la même année. Le pays comptant alors près de 200'000 grévistes, l'État belge mobilisera la troupe.

 

19/10/2015

Miners shot down (Kun Miehiä Ammuttiin)

Kun Miehiä Ammuttiin (Miners shot down),mineurs,syndicalisme,grève,national union of mineworkers (NUM),bureaucratie syndicale,african national congress (anc),association of mineworkers and construction union (amcu),répression,massacre,massacre de marikana,afrique du sud,documentaire,rehad desai,2014Réalisation: Rehad Desai

Année de sortie: 2014

Pays: Afrique du Sud

Durée: 1 h 25

Recevant des salaires de misère et habitant des bidonvilles, les mineurs de Marikana (Rustenburg, Afrique du Sud) entrent en grève en août 2012. Le syndicat majoritaire de la branche, le NUM (National Union of Mineworkers), ne soutient pas le mouvement de lutte. La compagnie minière, de mèche avec le NUM ainsi que le gouvernement en place - l'ANC (African National Congress) – s'accordent pour mettre un terme à la grève en envoyant la police tirer sur les grévistes. Elle fera 34 morts et des dizaines de blessés.

Après ce massacre, la lutte des mineurs continuera durant un mois et aboutira à une victoire. D'autre part, le NUM perdra son hégémonie au profit de l'AMCU (Association of Mineworkers and Construction Union) syndicat qui aura soutenu le mouvement de grève.

Enquêtant sur le massacre de Marikana dont il fait la chronique, ce documentaire pointe du doigt les responsables et rend entre autres manifeste que l'ANC - auparavant fer de lance de la lutte contre l'Apartheid - est aujourd'hui manifestement corrompu et est bien loin d'avoir tenu ses promesses …

 

La bande-annonce (VO):

 

Le documentaire (VO):