Clicky

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/01/2016

Frédéric Lordon: La révolution n'est pas un pique-nique. Analytique du dégrisement

Réalisation: Pléades

Année: 2014

Pays: France

Durée: 27 minutes

Voici l'intervention de Frédéric Lordon – économiste et sociologue - au colloque "Penser l'émancipation" qui a eu lieu en février 2014 à l'Université de Paris/Nanterre. Il y traite notamment des difficultés qu'un mouvement anticapitaliste aurait à surmonter pour pouvoir triompher.

 

Éric Hazan: Premières mesures révolutionnaires

Éric Hazan, premières mesures révolutionnaires, conférences et entretiens, Pléades, 2014Réalisation: Pléades

Année: 2014

Pays: France

Durée: 12 minutes

Voici l'intervention d'Éric Hazan - écrivain et éditeur - au colloque "Penser l'émancipation" qui s'est tenu en février 2014 à l'Université de Paris/Nanterre. Il y répond aux principales objections qui ont été formulées à l'encontre du livre qu'il a coécrit avec Kamo, Premières mesures révolutionnaires*, qui propose une série de dispositions sensées rendre irréversible l'insurrection révolutionnaire à venir.

* paru aux éditions de la Fabrique en 2013, 116 pages.

 

21/01/2016

La violence des riches

les époux pinçon,monique pinçon-charlot,michel pinçon,la violence des riches: chronique d'une immense casse sociale,conférences et entretiens,yannick bovy,2014Réalisation: Yannick Bovy

Année de sortie: 2014

Pays: Belgique

Durée: 26 minutes

Les époux Pinçon sont deux sociologues français qui se sont spécialisés dans l'étude de l'habitus des riches - à savoir ceux qui peuvent vivre de leur patrimoine - qu'ils considèrent comme une classe pour soi, c'est-à-dire qui se reconnaît comme telle et se mobilise pour la défense de ses intérêts.

Dans cet entretien, ils explicitent le fil rouge de leur livre La violence des riches: chronique d'une immense casse sociale1 qui consiste à décrire la guerre de classe en cours, initiée par les riches et qu'ils sont en train de gagner2, comme prenant par exemple la forme des délocalisations, du démantèlement des services publics, de l'évasion fiscale ou encore celle de la transformation des dettes privées en dettes publiques - le cas notamment du renflouement des banques par les contribuables suite à la crise dite des subprimes débutée à la fin de l'année 2008.

Ils poursuivent l'argument en accusant la nouvelle gauche - celle des actuels partis socialistes et consorts, de Tony Blair à François Hollande - d'avoir pris fait et cause pour les riches en propageant eux-aussi le néolibéralisme.

Enfin, ils appellent à la résistance du peuple pour qu'il recouvre sa souveraineté nationale et politique perdue, que la citoyenneté retrouve son sens.

 

1: paru aux éditions Zones en 2013, 251 pages

2: dans les mots exacts de Warren Buffett: "There’s class warfare, all right, but it’s my class, the rich class, that’s making war, and we’re winning.”