Clicky

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/04/2017

Ni Dieu, ni maître: une histoire de l’anarchisme

Ni Dieu, ni maître: une histoire de l’anarchisme,anarchisme,répression,la commune de paris,révolution mexicaine,première guerre mondiale,révolution russe,affaire sacco et vanzetti,guerre d'espagne,révolution espagnole,deuxième guerre mondiale,pierre-joseph proudhon,mikhaïl bakounine,james guillaume,errico malatesta,piotr kropotkine,louise michel,ravachol,fernand pelloutier,émile pouget,emma goldman,luigi lucheni,gaetano bresci,aléxandros schinás,frères flores magón,francisco ferrer guardia,buenaventura durruti,nestor ivanovitch makhno,jules bonnot,marius jacob,octave garnier,france,suisse,états-unis,mexique,russie,ukraine,italie,espagne,documentaire,tancrède ramonet,2016Réalisation : Tancrède Ramonet

Année de sortie : 2016

Pays : France

Durée : 2x 1 h 11

Sur la base d’entretiens réalisés avec une multitude d’intervenants (dont de nombreux historiens et enseignants) et riche d'images d'archives, ce documentaire en deux parties* (La volupté de la destruction : 1840-1914 ; La mémoire des vaincus : 1911-1945) retrace l’histoire de l’anarchisme depuis la publication fondatrice de Qu’est-ce que la propriété ? par Pierre-Joseph Proudhon (1809-1865) jusqu’à l’aube de la Seconde Guerre mondiale.

Il passe en revue une myriade d’épisodes historiques en s’attardant notamment sur la fondation de l’AIT, la Commune de Paris, le 1er mai 1886 à Chicago, la création en France des Bourses du travail, la révolution mexicaine, l’affaire Sacco et Vanzetti, l’insurrection makhnoviste ou encore la révolution espagnole.

* : La troisième partie initialement prévue n’aurait pas été voulue par Arte selon les mots du réalisateur.

 

La volupté de la destruction : 1840-1914

 

 La mémoire des vaincus : 1911-1945

03/01/2016

14-18: refuser la guerre

14-18,refuser la guerre,jean jaurès,section française de l’internationale ouvrière (sfio),confédération générale du travail (cgt),la vie ouvrière,pierre monatte,alfred rosmer,alphonse merrheim,albert bourderon,marcel martinet,rosa luxemburg,karl liebknecht,romain rolland,léon werth,louis barthes,alain,gabriel chevallier,jean giono,ernst toller,no-conscription fellowship (ncf),bertrand russell,siegfried sassoon,internationalisme,pacifisme,première guerre mondiale,union sacrée,antimilitarisme,engagement,fraternisation de soldats,conférence de zimmerwald,grève,grève générale,mutineries de 1917,répression,massacre,révolution russe,révolution allemande,mutineries de kiel,documentaire,georgette cuvelier,2013Réalisation: Georgette Cuvelier

Année de sortie: 2013

Pays: France

Durée: 55 minutes

Avec pour fond des films et des photographies d'époque et à l'aide entre autres d'extraits de journaux et de carnets de guerre de combattants, ce documentaire fait état des diverses oppositions à la Grande guerre au fur et à mesure de son déroulement. Sont notamment passées en revue des prises de position pacifistes, les conférences des internationalistes, des fraternisations de soldats, des mutineries, des grèves de l'arrière, la révolution russe ou encore la révolution allemande.

 

05/11/2015

The Soviet Story

The Soviet Story,allemagne,national-socialisme,antisémitisme,deuxième guerre mondiale,holocauste,urss,ukraine,la grande famine,pologne,massacre de katyn,lituanie,lettonie,estonie,finlande,norvège,france,russie,répression,massacre,documentaire,edvīns Šnore,2008Réalisation: Edvīns Šnore

Année de sortie: 2008

Pays: Lettonie

Durée: 1 h 26

À travers de nombreuses images d'archives, des entretiens avec des historiens de divers pays ainsi que des survivants du Goulag, ce documentaire - que d'aucuns n'hésiteraient à classer comme film de propagande anticommuniste et russophobe - met en avant les nombreuses similitudes existant entre l'Allemagne nationale-socialiste et l'Union Soviétique. Parmi les nombreux éléments mentionnés comme communs aux deux régimes politiques, on dénombre entre autres l'usage courant de la terreur, la perpétration de massacres à échelle industrielle, l'ingénierie sociale et la volonté de créer un homme nouveau, l'instrumentalisation de la science, les expérimentations médicales sur des prisonniers, les déportations massives ou encore l'antisémitisme.

Ce documentaire insiste en outre sur la collaboration entre les deux régimes qui prit fin en juin 1941 lors de l'attaque allemande de l'Union soviétique. Il termine enfin son propos dans la Russie de Vladimir Poutine en affirmant que les néo-nazis locaux n'y seraient pas spécialement réprimés.

 

la bande-annonce (VO):